Le tonneau des Danaïdes

Le tonneau des Danaïdes, c’est le nom d’une grande voie sur la Mamule, dans les Aravis. Dix longueurs dans le 5c/6a, dans une combe reculée.
Le 02 juillet, au sommet de la voie, nous n’avons pas poursuivit jusqu’au sommet (petite course d’arête en aller-retour jusqu’à l’antécime, ou traversée complète de la Mamule).

Marie au relais

Petit topo ci-dessous, ou accès direct à la galerie.

Le tonneau des Danaïdes, La Mamule – 2 404 m

  • Départ : parking des Confins, derrière La Clusaz (74).
  • Altitude départ : 1 400 m.
  • Altitude attaque : 2 100 m.
  • Longueur de la voie : 300 m.
  • Topo : Le calcaire en folie – tome II de Michel Piola.
  • Carte : IGN 3430 ET (La Clusaz).

La voie suit l’arête sud-ouest de la Mamule. L’attaque se fait sur une petite plateforme marquée par un cairn et un bâton.

Le tonneau des Danaïdes ne réserve pas de mauvaise surprise. On peut s’échapper à deux ou trois endroits vers le couloir de descente à côté de la voie. La descente par ce couloir passe bien à pied jusqu’au rappel final. En revanche, attention s’il reste de la neige.

Matériel
  • Sangles pour les relais : 120 ou 60 cm (les points sont bons, la triangulation n’est pas indispensable).
  • Grande sangle de 160 ou 180 cm pour R8 (avant l’arête qui mène au dernier ressaut). Il n’y a qu’un point, et un becquet à quelque distance au-dessus.
  • Corde à double : rappel obligatoire quelle que soit la voie de descente. Le topo donne 50 mètres sol pour le rappel en bas du couloir à côté de la voie. En cas de corde plus courte, la désescalade dans les dernières vires ne devrait pas poser de problème.
Pour l’anecdote…

Nous étions absolument seuls lorsque nous avons attaqué la voie. Mais en milieu de journée, la combe s’est remplie d’éclats de voix italiennes : 3 ou 4 cordées d’Italiens grimpaient dans les autres voies de la Mamule et de l’Aiguille noire de Tardevant.

En face de nous, justement, sur l’Aiguille noire, le leader exultait à chaque longueur. Et à côté de nous, les autres cordées faisaient des aller-retours dans les voies de la Mamule, en redescendant en rappel dans les longueurs pour prolonger le plaisir, tout en s’invectivant bruyamment…

De retour à la maison nous avons regardé le topo : les autres voies de la Mamule chatouillent le 6c, et sur l’Aiguille noire, notre ami italien exultait parce qu’il enchaînait des longueurs de 7a et 7a+ ! Respect.

Au final

Une belle voie loin des foules (renseignez-vous quand même sur les dates de collectives du Club alpin Italien ;-), et une vraie course si vous continuez par la traversée complète de la Mamule. Alors foncez !

Mais avant, passez par la case galerie.

Publicités