L’intérêt des cartes bilingues

Avant de venir visiter la Thaïlande à vélo, je m’étais renseigné sur les cartes disponibles.

Sur Voyage Forum certains relevaient les noms des éditeurs de cartes bilingues, anglais et thaï. A part à vouloir apprendre le thaï, je ne voyais pas trop l’intérêt, même pour comparer les inscriptions sur la carte avec celles sur les panneaux, l’alphabet thaï étant strictement indéchiffrable pour les béotiens.

Aujourd’hui, premier jour de vélo en zone rurale, et première leçon : les Thaïs qui ne parlent pas anglais sont incapables de lire les noms des villes sur nos cartes…

En fait, c’est un peu comme si j’avais considéré (inconsciemment) les Thaïs comme des Bretons ou des Corses : des gens qui utilisent leur langue pour communiquer entre eux, qui la mettent sur les panneaux parce qu’ils en sont fier, mais qui sont évidemment capables de lire « Paris » ou « Marseille » sur une carte.

Réflexion faite, après avoir passé l’après-midi à essayer de prononcer des noms de destinations avec un semblant de consonance Thaï, je peux vous le dire : rien de plus simple et efficace que de désigner à votre interlocuteur la retranscription thaï de votre destination sur la carte !

Bon, de tête, les Michelin sont bilingues. Mais allez les trouver ici !


Photo Flickr de Jrwooley6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s