Depuis, je mets mon casque…

Il fait nuit-noire lorsque la cycliste s’engage sur la piste cyclable, le long de la rue des Eaux Claires… à contre-sens !

Elle ne roule pas très vite, 10km/h peut-être. Elle n’a pas de casque, pas d’éclairage, pas de gilet jaune.

De mon balcon, je la vois descendre la rue vers le sud. Je vois également très bien la voiture qui arrive dans une rue perpendiculaire, et qui s’approche du carrefour qui est à 50m devant elle.

L’automobiliste arrive au stop avec un temps d’avance sur elle. Il vérifie sur sa gauche : la rue est déserte, il démarre…

Le carrefour de l'accident

Paf !

Il tape la cycliste de plein fouet, avec tout l’avant du capot.

Il y a le bruit sec des pneus qui crissent sur la bitume, celui du choc contre la tôle, et celui du vélo qui tombe. Je vois la tête de la cycliste taper le capot, puis elle glisse sur la carrosserie et tombe devant les roues, comme aspirée sous la voiture.

Heureusement, il démarrait juste : il n’y a pas de distance d’arrêt. Il sort paniqué, elle se relève, ils échangent quelques mots avant de se mettre en sécurité sur le trottoir. Les pompiers la laisseront repartir 1/4h plus tard. Plus de peur que de mal…

La leçon

La première chose qui m’a choqué dans cette scène, c’est évidemment l’inconscience de la cycliste : non seulement elle roule de nuit à contre-sens sans lumière, mais en plus elle s’engage devant une voiture qui s’apprête a démarrer d’un stop en regardant dans la direction opposée…

Arrêtons de faire les cons à vélo, on est quand même au milieu des voitures !

Mais la chose qui m’a le plus frappé, c’est la violence du choc. Elle roulait vraiment tranquillement, et lui démarrait à peine : j’aurais imaginé qu’elle soit juste renversée, c’est à dire qu’elle tombe du côté opposée à la voiture. Mais non, elle a violemment tapé le capot, et surtout elle a été aspirée sous les roues. Le bruit a été très impressionnant.

J’ose à peine imaginer ce que ça donne avec un cycliste à pleine vitesse et une voiture à 50 km/h… Alors depuis, je mets mon casque en ville.

Publicités

8 réflexions sur “Depuis, je mets mon casque…

  1. moi j’ai mis mon casque ce matin!
    nananère! par contre le gilet fluo pour l’instant j’hésite un peu, c’est pas tres glamour tout de même! (je dis pas ça pour toi ben!)

  2. J’ai un copain à qui c’est arrivé le choc voiture contre vélo à Paris. Lui à vélo sans casque c’est retrouvé quelques jours dans le coma. Il n’était pas responsable et conduisait normalement. On est peu de chose contre une voiture. Depuis, il vit presque normalement… il a juste perdu l’odorat et le goût. C’est mieux que la vie. Mais je n’arrive toujours pas à mettre le casque pour aller chercher mon pain le matin à vélo.

  3. moi je met le casque, les lumieres, le gilet fluo, les bandes fluos sur les chevilles, j ai aussi un drapeau fluorescent derriere mon velo, je met 2 cadenas,
    et je ne m arrete jamais prendre le pain parce que c est trop complique de tout remettre

    j ai eu une fois un accident de voiture en demarrant a un stop, et ca a bien secoue et casse : moralite = calmos en voiture

    mon conseil aussi pour les cyclistes : les 3/4 des accidents arrivent aux feux avec des camions qui ne voient pas les cyclistes aux angles morts
    il faut toujours se mettre devant les voitures aux feux, et lorsqu on tourne a droite il faut bruler le feu (c est bien permis en angleterre)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s