Premier col, premiers kilomètres, premières rencontres

Ça y est, on est en Argentine!

Après 2 jours a Santiago du Chili pour préparer les vélos et se remettre du décalage horaire, nous voilà partis sur la route qui se dirige vers l’Argentine. Il nous faudra 3 jours et demi pour atteindre le tunnel du Cristo Rendedor, 2600 m plus haut ! On s’enfonce a notre petit rythme dans les andes chiliennes, qui nous rappellent un peu les Ecrins, mais en beaucoup plus vaste.

Apres une première nuit de bivouac, nous profitons deux jours de suite de l’ hospitalité des militaires chiliens.

Pour le 4ème jour de vélo, on passe le tunnel du Cristo Rendedor dans le pick up des surveillants du tunnel : ils sont habitués, et font passer presque tous les jours des cyclotouristes comme nous!

D’ailleurs tous les jours on croise des cyclistes chevronnés : un brésilien sur la route depuis 8 ans, un népalais qui roule depuis deux ans, de la californie a la terre de feu… On est petits joueurs à côté!

On est ensuite tous contents de faire chauffer les freins pour plus de 200 km de descente jusqu’à Mendoza, qui se situe à 800m d’altitude. Mais le vent n’est pas de nôtre côté, et souffle très fort le bougre!! Il nous faudra parfois descendre du vélo et pousser, en pleine descente!

Nous rejoignons Mendoza 3 jours plus tard, avec déjà le goût du boeuf et du vin argentin dans la bouche.

Mendoza nous réserve un super accueil : soleil, 30 degrés, des parcs immenses, des terrasses remplies à perte de vue… C’est vraiment une ville où il fait bon vivre, et on en profite!

Pour voir les photos, vous pouvez cliquer à droite, sur les vignettes flickr, ou ici

Et pour voir l’itinéraire au jour le jour, ils suffit de cliquer sur la carte google maps juste en dessous, ou ici

Publicités

8 réflexions sur “Premier col, premiers kilomètres, premières rencontres

  1. Wahoo… !!!
    çà fait rêvé…!
    Premier col avec le vent de face…première leçon de sagesse à méditer…C’était quoi déjà: « Il n’y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel »… hum hum…alors verdict?

  2. Super, l’hospitalité des militaires: ça rassure sur le genre humain. Dans notre société, on a du mal à l’imaginer, sans doute à cause de notre hyper- réglementation. Pour la descente vent de face, vous n’aviez donc pas tout prévu: il fallait aussi vous informer sur les sens du vent! Donc bon vent pour les prochains jours! Bises

  3. Bravo a vous 2 pour cette fantastique aventure! Je suivrai votre blog/flickr avec beacoup d’attention!
    Quel courage cela dit! Moi je l’aurais fait en voiture de loc et en resto, mais c’est vrai que c’est tout de suite moins impressionnant! 😛
    Encore bravo et profitez de chaque instant!

  4. Bravo pour ces premières étapes.

    J’espère que cela vous donnera envie de revenir dans l’autre sens (du vent) :
    Mendoza
    Puente del Inca
    Confluencia
    Plaza de Mulas
    Plaza argentina
    Berlin Camp
    la Canaletta (terrible … )
    La Cumbre (del Aconcagua ! )

    Bises à vous deux
    Jean

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s