Rémunérer le travail

L’économiste Thomas Piketty fait partie des auteurs de Pour une révolution fiscale. Interviewé dans Le Monde de ce samedi, il décrypte la réforme de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune voulue par Sarkozy.

Je vous épargne son analyse chiffrée (à laquelle je n’ai pas compris grand chose), mais il enchaîne avec sa vision – intéressante – de la fameuse prime de 1 000 euros :

Le gouvernement va dépenser près de 3 milliards pour les contribuables les plus fortunés, et dans le même temps dit aux entreprises : « ce serait sympathique s’il y avait un chèque de 1 000 euros pour les salariés ». C’est insupportable. La rémunération du travail, c’est le salaire. Inventer des intéressements, participations, primes défiscalisées, c’est malsain. Tout le monde est d’accord pour dire qu’il y a trop de niches, et on en recrée !

Ça va mieux en le disant. 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s