Le t-shirt qui donne la patate !

8c garanti ! Sur la pub y’avait marqué « Le t-shirt qui donne la patate, 8c garanti ».

Chez Ablock, les mecs s’écartent pour me laisser grimper quand j’approche d’un bloc. Les filles me lancent sans cesse de petits regards en coin… Et les gérants de la salle m’ont promis d’acheter de nouvelles prises plus petites, parce que même les problèmes gris ne me résistent plus !

Mon t-shirt Pofroad en coton biologique à changé ma vie.
Merci Pofroad !

Le t-shirt en cotton bio Pofroad.

Ils avaient dit « grand beau »

J’imaginais déjà les titres dans la presse le lendemain : Marie et Boris de retour en grande voie ou Marie et Boris succombent à l’appel du vide.

Dimanche, nous voulions aller refaire Amadeus, au Sappey. Ça faisait un bout de temps qu’on n’avait pas été en grande voie.
La météo donnait grand-beau jusque dans l’après-midi. Mais dans le doute, on s’était fixé 12h00 max’ en haut de la voie.

L'orage se forme sur la Tournette.

Et on tenait notre timing ! Départ à 7h30, au parking à 8h00, marche d’approche tranquillou… A 9h00 on arrivait en vue des premiers spits. Et broum!, un orage qui craque sur la Tournette, en face. 10 minutes plus tard, il était sur nous.

Marie à la voiture, trempée...

Redescente dare-dare sous le déluge et dans le fracas. 10 heures, parking, trempés. On n’a même pas touché le caillou.

Bon, ben tant pis…

PS: Joël*, s’il y a une troisième fois, ton compte est bon !

—–
* Collado

Ne nous demandez pas pourquoi on n’a pas pris de couleurs ce week-end…

Les prévisions de Météo France changeaient toutes les heures jeudi et vendredi. Le jeu de la roulette a fini par s’arrêter sur mitigé dimanche et grand beau lundi.

Donc on a posé notre lundi. Et on est monté au refuge du Fond d’Aussois samedi.

Résultat : deux buts météo

Redescente du col de Labby

Dimanche matin, seuls dans la tempête pour faire les 1 000 mètres du col de Labby, on a fini par se laisser séduire par l’appel du refuge. On aurait mieux fait de suivre le groupe qui est parti pour le col d’Aussois (800 m, et l’avantage de l’émulation du groupe).

Lundi matin, réveil, constat : il a neigé toute la nuit, et c’est toujours la tempête. On ne regrette même pas de ne pouvoir tenter quoique-ce soit, on ne pense qu’à une chose : descendre !

Trois heures plus tard, nous sommes à l’abri dans la station. On fait les comptes : autoroute + essence + forfait randonneur pour monter au refuge samedi + deux nuits en refuge, tout ça pour rentrer la peur au ventre et sans avoir rien vu. Joël (Collado), si tu me lis…

Quelques photos noyées de soleil sur Flickr.

Retour en grande voie: Coup de Chaud

Lundi 07 août, avec Vincent. Découverte de la grimpe en Belledonne : beaucoup, beaucoup de rhododendrons qui piquent, et on ne peut pas y couper…

L2, L3 et L6 sont magnifiques.

Vincent arrive à R3 Vincent dans les rhodos

La météo avait prévu beau ce jour, moche le lendemain. Bien entendu, l’inverse s’est produit : à partir de la vire, on était à la limite des nuages, arrivés au sommet on était content de mettre les gants, et dans le couloir de descente, vers 17 heures, on aurait dit qu’on était en train de se faire rattrapper par la nuit…

Sangles et coinceurs (plutôt gros) obligatoires, prévoir un rappel (non équipé) pour redescendre au Pas du Pin (désescalade dangereuse au-dessus du couloir).

Le topo de Coup de Chaud sur Belledonne 38. Merci à Xavier Dorel et Hervé Rondeau pour l’équipement et le topo.

Le tonneau des Danaïdes

Le tonneau des Danaïdes, c’est le nom d’une grande voie sur la Mamule, dans les Aravis. Dix longueurs dans le 5c/6a, dans une combe reculée.
Le 02 juillet, au sommet de la voie, nous n’avons pas poursuivit jusqu’au sommet (petite course d’arête en aller-retour jusqu’à l’antécime, ou traversée complète de la Mamule).

Marie au relais

Petit topo ci-dessous, ou accès direct à la galerie.
Lire la suite

Neige épaisse aux Aiguilles d’Arves

Nous avions réservé nos places au refuge de la Femma (Vanoise) pour cette deuxième semaine d’avril. Mais vu les conditions météo et nivologiques (plusieurs centimètres de neige à Grenoble !) nous avons fait du camping dans mon appartement…

Jeudi 21 avril, nous avons enfin pu passer la nuit dans un refuge, celui des Aiguilles d’Arves, pour faire l’Aiguille de l’Epaisseur le vendredi.

Crémage aux Aiguilles d'Arves

Petit topo ci-dessous pour ceux que ça intéresse.
Lire la suite