Mike Horn au Summum de Grenoble

La soirée de clotûre des 9e Rencontres du cinéma de montagne a eu lieu vendredi 09.10 au Summum. Soirée Mike Horn… Il fallait bien les 3500 places de la salle de concert de Grenoble pour accueillir tous ceux qui voulaient voir cet explorateur surhumain.

J’ai lu cet été Latitude 0°, le récit de son tour du monde en suivant l’équateur (en bateau, à pied, en vélo, en pirogue). J’étais très curieux de voir les quelques images tournées lors de sa traversée de la jungle amazonienne (jamais faite auparavant), mais j’ai surtout été très impressionné par les images du Pôle Nord en hiver : nuit noire, tout à la lueur de la frontale, filmé en nightshot (dominantes vertes sur l’image). Et, dans cette ambiance, Mike Horn qui enfile sa combinaison étanche pour traverser en rampant une très fine couche de glace !

Allez, queques critiques quand-même, pour ne pas tomber dans l’admiration béate du personnage : Mike Horn nous a passé tous ses films, de sa descente de l’Amazone en hydrospeed jusqu’à son premier 8000 cet été. Ça faisait un peu Ma vie mon oeuvre, ça n’en finissait plus. Dommage, parce que du coup et on ne prend pas le temps de rester discuter avec le tout Grenoble grimpant et voyageant aperçu hier soir.

De plus, Mike Horn doit gagner une partie de sa vie en faisant du coaching en entreprise. Et hier, il s’est un peu cru en entreprise : comment faire face aux problèmes, comment puiser des ressources insoupçonnées au fond de soi, comment réussir sa vie… Et j’ai trouvé parfois qu’il était à la limite du mépris : vous, pauvres travailleurs qui avez subi les bouchons pour venir voir un homme exceptionnel comme moi, alors que vous avez tant de soucis dans votre vie misérable…

Bon, je force un peu le trait, car ça fait de toute façon partie du personnage Mike Horn : un homme entier, qui sait ce qu’il veut et où il va. Et on ne va pas bouder notre plaisir : on a passé une excellente soirée, faite de voyages, de rêves et d’exploit.

Et même si l’homme a oublié d’être modeste, je vais me plonger dans ses derniers bouquins, sur le tour du cercle arctique et le pôle de nuit.

www.mikehorn.com

Publicités