Back from the USA

Une nuit de 3 heures de dimanche à lundi, 3 avions, 4 heures de sommeil entre lundi et mardi, atterrissage à 8h20 à Lyon, direction le bureau. Ouch !

Bilan de ce voyage aux US :

  • On a mangé de la merde, mais vraiment de la merde : des burgers saturés de graisse et sucrés, des céréales roses fluo, de la pizza en veux-tu en voilà…
  • Les bagnoles de loc’ américaines sont vraiment énormes.
  • Le Kentucky, c’est plat, boisé, et garni de maisons pré-fabriquées. A part ça ? Heu, non, je vois pas…
  • J’ai bossé, bossé, encore bossé, et puis bossé aussi.
  • Dimanche après-midi, j’ai pu toucher le caillou avant de prendre l’avion : 4 voies, avec une basket au pied droit et aucune conti. Bref, pas brillant dans ces longues voies dévers…

Bon, sinon, quand est-ce qu’on retourne aux US, que je voie à quoi ressemble ce pays ?!?

Publicités

Flash rally = no rugby

Aujourd’hui c’est samedi, et c’est Flash rally…

En résumé : une sélection d’une quarantaine de voies à Mother Lode. Chaque grimpeur n’a le droit de faire qu’un essai par voie.

Je vais peut-être enfin réussir à passer plus de deux heures dehors pour suivre ce Flash rally. Du coup, pas de demi-finale de rugby. De toute façon, les ricains en général et les grimpeurs en particulier se foutent de cette coupe du monde, donc aucun retransmission par ici…

Allez zou, dehors !

NB : qui m’envoie un sms avec le résultat du match ?

American loser

Cette après-midi, j’ai enfin vu la falaise. Enfin, une des falaises, parce qu’il y en a pléthore.

Pas de chance, on a été à Bob Marley : gros dévers et voies contis. Moi qui a horreur du gros dévers, qui ne suis pas vraiment affuté, et qui a quelques kilos clandestins à traîner dans les voies en ce moment… ça ne m’a pas motivé à me faire mal !

Ah oui, parce qu’il y a un autre truc : aujourd’hui, impossible d’enfiler mon chausson droit, à cause de cette mauvaise blessure au doigt de pied.  Trop mal.

J’y crois pas que je vais passer une semaine à Red River Gorge sans même pouvoir grimper ! Non, demain je trouve un secteur qui me convient, et qui me motive à me faire mal. Boudiou !

Le cul aux US, la tête en Espagne

On a fait plus de 10 heures d’avion pour venir à Red River Gorge, ça fait deux jours qu’on est là, et je n’ai toujours pas vu la falaise !

Par contre, je n’ai jamais été aussi productif que dans ce bureau décentralisé. Mes collègues aussi d’ailleurs : c’est du RocTrip aux USA qu’on met en ligne la dernière vidéo Petzl.

Demain, on arrête et on grimpe…

Bob l’Américain

On avait pourtant de la marge, en arrivant à l’aéroport de Lyon… Mais la demoiselle qui nous a enregistré a réussi à nous faire poireauter 3/4h devant le guichet, avant de finalement enregistrer nos bagages dans la panique, cinq minutes avant le décollage de l’avion…

Chaud !

Donc on a couru… Et ça a été comme ça le reste du voyage : à Munich, pour nous faire enregistrer sur le vol suivant. Et à Chicago, pour passer les deux contrôles de douane et d’immigration.

Pourtant les voyages en avion, c’est d’habitude plutôt long : on attend au guichet, on attend en salle d’embarquement, on attend les retardataires dans l’avion…

Bref, cette fois, c’était chaud. Mais on a quand même attendu un peu : deux heures à Louisville, car nos bagages n’avaient pas couru aussi vite que nous… 😛

C’était chaud aussi à Louisville, mais au sens propre du terme : plus de 30°C ! Bienvenue au pays du réchauffement climatique !

Stéréotypes

Bienvenue au pays de la malbouffe, aussi. C’était presque meilleur dans l’avion… Nous avions été effarés par les supermarchés à Dublin, mais c’était des coopératives bio comparé à ce que j’ai vu pour l’instant !

Bienvenue enfin au pays des cowboys : un mec sur trois roule en pickup, avec un chapeau texan vissé sur le crâne et une gueule digne de toutes les carricatures qu’on peut se faire de l’Amérique profonde.

RocTrip J-3

Toujours est-il qu’on a posé nos valises à Slade, à l’est de Louisville. Les grimpeurs affluent, et le RocTrip commence officiellement vendredi matin.

Et d’ici là, on a quand même un site web à lancer… Allez, au boulot !